Imposition sur le trading des devises

L’imposition sur le trading des devises constitue un véritable sujet de débat. D’un fonctionnement des plus complexes, elle représente un vrai casse-tête pour les inspecteurs d’impôts. Le mieux serait donc de bien s’informer, pour éviter les mauvaises surprises.

 

Forex : une imposition à conditions

20stamfordLe Forex jouit d’un régime fiscal très particulier. Contrairement aux marchés dits organisés, tels que le marché des actions et le marché des futures, ce marché financier s’avère exceptionnel aux yeux de l’administration fiscale. Celle-ci le considérant en quelque sorte comme un marché à terme étranger sur devises.

L’on distingue alors deux types d’imposition Forex. D’un côté, il y a celle se référant au barème progressif de l’IR. Cette première s’adresse aux traders Forex professionnels, c’est-à-dire, ceux qui en font une activité lucrative et à répétition. D’autre part, il y a l’imposition en tant que BNC (Bénéfices non Commerciaux). Celle-ci implique aux investisseurs occasionnels, mais qui utilisent un effet de levier assez élevé. Lors de leur déclaration d’impôts, ces seconds seront donc appelés à révéler le montant de leurs transactions, dans le but d’évaluer leur effet de levier.

 

Forex : broker étranger et rapatriement de devises

imagesQuelques règles fiscales sont à respecter sur le rapatriement de fonds, en cas de broker étranger. Les traders concernés par ce cas de figure doivent effectivement révéler leurs plus-values, conformément aux procédures en vigueur dans l’hexagone. Un trader dont le broker se trouve au Royaume-Uni est alors appelé à déclarer ses intérêts via l’administration britannique, en dressant des PV en BNC au fisc français. Il peut néanmoins être sûr d’être à l’abri de la double imposition. L’administration fiscale française ayant pris des mesures allant dans ce sens.

Des idées reçues concernant le rapatriement des fonds en France semblent également avoir la vie dure. Bon nombre de traders pensent effectivement qu’ils ne sont imposables, que lorsqu’il procède à cette opération de transfert. L’imposition est pourtant effective au moment même où l’on prend une position sur une paire de devises. En d’autres termes, la finalité de cette action est soumise au régime fiscal, dès le débouclage de l’opération.

 

Broker forex recommandé

Plus500 :
16
 broker-plus500 La plateforme de trading plus500 est disponible soit en téléchargement, soit directement par le web. Vous allez pouvoir négocier en ligne sur le Forex avec des spreads de 2 pips. La plateforme est très simple à prendre en main et vous recevrez 25 € à votre inscription sans avoir à faire de dépôt !